août 2010
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blogroll

Pages

Blogoliste

Search

G20 2011:Crise financière avec l’effondrement de la monnaie papier par Sarkozy et son nouveau BRETTON WOODS !!!!

août 26th, 2010 by election2012amourpaixprosperitee

Le président français a détaillé ses priorités pour sa présidence du G20 en 2011, lors de la réunion annuelle des ambassadeurs à Paris.

AA Avec EurActiv

A la tête du G20 en 2011, la France n’a pas l’intention de se limiter à de la “gestion” et “veut ajouter de nouveaux chantiers”. “S’en tenir à cet ordre du jour serait condamner le G20 à l’enlisement et le monde à de nouvelles crises”, a déclaré le président français dans un discours prononcé lors de la Conférence des ambassadeurs, mercredi 25 août. Les priorités de la France pour ses futures responsabilités n’ont cependant rien de très neufs.

La réforme du système monétaire international est le premier objectif de Nicolas Sarkozy. “La prospérité de l’après-guerre devait beaucoup à Bretton Woods, à ses règles et à ses institutions. Depuis le début des années 70, nous vivons dans un non-système monétaire international. Il n’y a pas de système monétaire international”, a martelé le chef de l’Etat.

Cette idée ne date cependant pas d’hier. En octobre 2008, au tout début de la crise économique, le président français, alors à la tête de l’UE, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avaient déjà proposé cette réforme, lors de leur première visite aux Etats-Unis. Ce nouveau Bretton Woods devait être discuté par les Etats les plus industrialisés au cours de leurs rencontres au sein du G20. Mis de côté par le sommet de Londres le 1er avril 2009, le dossier n’a pas été réouvert depuis. Au plan international, l’idée suscite des réserves, notamment des Etats-Unis.

Cette réforme pourrait tout d’abord être discutée “lors d’un séminaire entre les meilleures spécialistes, en Chine”, a suggéré Nicolas Sarkozy. Elle reposerait, selon lui, sur trois axes: le renforcement des mécanismes de gestion de crise, la remise en cause de la domination du dollar sur le système monétaire international et une meilleure coordination des politiques économiques et monétaires. A ce sujet, Nicolas Sarkozy estime d’ailleurs nécessaire de “définir un nouveau cadre de concertation” sur les évolutions de change, à la place du G7 existant, pour y inclure la Chine.


Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE |



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | articles | blog Gratuit | Abus?