octobre 2010
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Blogroll

Pages

Blogoliste

Search

LES ASSASSINS DU 21 SIECLES !!!!

octobre 11th, 2010 by election2012amourpaixprosperitee

vaccins.jpg

Guérisseurs ou bandits ? Les observateurs sont souvent bien en peine de décider lequel de ces deux termes appliquer  à l’industrie pharmaceutique internationale.”

 

Peter MARSH (New scientist-1989) 

L’automne est de retour, et avec lui, dans l’actualité, les médias débutent leur propagande médicale. Il est temps de vous faire vacciner, c’est même une urgence, certains iraient même jusqu’à parler de devoir. Certes nous sommes encore assez loin de la vague d’intox subie l’an passé avec, main dans la main, l’OMS et ses fameux experts, le gouvernement avec Bachelot et les médias complaisants qui tentèrent, heureusement en vain, de nous faire croire que nous allions tous mourir si nous ne passions dans les centres de vaccination contre le très horrible H1N1.

Tout cela aurait été assez risible, si des sommes considérables d’argent public n’avaient été gaspillées un peu partout dans le monde, surtout maintenant que l’on sait que les fameux experts de l’OMS étaient sous influence. Celle des laboratoires pharmaceutiques dont les profits furent colossaux.

Business as usual…

Alors il est intéressant de réfléchir, au-delà de ces manipulations de masse en 2009, à l’usage des vaccins, et le livre de Sylvie Simon s’y emploie. Elle est journaliste et écrivain, ayant publié plusieurs essais sur d’énormes scandales sanitaires, du sang contaminé à la vache folle, en passant par l’amiante ou les hormones de croissance.

Hélas le champ est vaste.

 

Elle débute son essai avec un très utile rappel sur l’histoire de la vaccination. C’est à la variole que nous devons l’invention du vaccin. Et la variole n’est pas vraiment une maladie récente puisqu’on en découvre des traces sur le pharaon Ramsès V qui en serait mort en 1157 av. J-C. Mais il fallut attendre le 18e siècle avec le médecin anglais Edward Jenner qui inventa la variolisation. Sylvie Simon nous apprend que c’est avec lui que débutèrent les mensonges. En 1871, le Select committee of the Privy Council d’Angleterre demanda une enquête sur la loi de vaccination imposée quatre ans plus tôt. En effet 97 % des personnes mortes de la variole avaient été vaccinées contre cette maladie !

 

Peu de temps après, en Belgique, en 1880, fut créée la “Ligue universelle des anti-vaccinateurs” qui organisa plusieurs congrès internationaux de médecins et scientifiques. Cette action déboucha sur le rejet de la vaccination dans plusieurs pays d’Europe.

 

 

L’auteur ensuite revient sur les vaccins infectés par des virus animaux et surtout sur le fameux vaccin contre l’hépatite B, le parfait exemple des contradictions des services de santé. Plus loin, elle consacre un chapitre édifiant au ROR, (Rougeole, Oreillons, Rubéole) où les médias complaisants, pardonnez le pléonasme, tentent régulièrement de nous faire croire que la terrible rubéole est parfois mortelle, alors que cette maladie disparaît naturellement. Information essentielle, le CDC, en 2006, confirmait que 89 % des enfants en âge scolaire qui avaient contracté la rougeole avaient été auparavant vaccinés…

Cherchez l’erreur !

 

“La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n’est en bonne santé”

Aldous Huxley.

 

Après avoir détaillé, un des effets secondaire du ROR, l’autisme régressif, Sylvie Simon passe en revue les victimes présentes du ROR.

 

Enfin, sans doute la partie la plus révélatrice du livre, elle rappelle, et c’est réellement indispensable, que le marché des vaccins est fabuleux. Les ventes progressent chaque année de 14 % selon David Stout, directeur des ventes chez Glaxo. Toujours plus de publicité, toujours plus de nouveaux vaccins et aussi toujours plus de désinformation où l’industrie nous martèle que notre vie serait impossible sans vaccinations.

 

Les vaccins du futur approchent.

Contre les MST, le zona, l’asthme, l’herpès, les caries dentaires ou encore l’ulcère de l’estomac…

Hélas pas encore de vaccin contre les vaccinations…

Un chiffre d’affaires de 8,5 milliards en 2006, qui devrait dépasser les 21 milliards en 2010 ! GlaxoSmithKline, Merck, Chiron ou Sanofi-Pasteur sont les laboratoires les plus importants.

Etant donné que  les prix flambent, les pots de vin flambent aussi afin de faire que les hommes politiques participent au mieux à cette croisade médicale.

Exemple aux USA :

Le docteur Frist, leader de la majorité républicaine au Sénat de 2003 à 2007 a reçu plus de 800 000 dollars de l’industrie pharmaceutique dans le but de protéger les fabricants de vaccins des 4 200 procès intentés par des parents d’enfants handicapés.

En post-face, un texte de Jacqueline Bousquet, biologiste et chercheur honoraire au CNRS.

Ajoutons à cela une bibliographie et les coordonnées d’associations.

 

Un livre parfaitement documenté qui nous met utilement en garde contre les nombreux méfaits de l’industrie pharmaceutique, moins connue, mais aussi nocive que l’industrie de l’armement. Un essai à lire d’urgence, afin d’éviter de se précipiter chez son pharmacien dans les  jours prochains…

 

Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE | Réagir »

LES MILITAIRES SE PREPARENT A ATTAQUER LES CITES FRANCAISE !!!!!

octobre 11th, 2010 by election2012amourpaixprosperitee

000712014-a3a3f.jpgPrésentation de l’éditeur

Entre 1977 et 2003, la politique de la ville visait à  » réinjecter du droit commun  » dans les quartiers d’habitat social. Mais depuis, derrière les grands discours, une autre politique se déploie discrètement : la préparation d’une guerre totale aux cités, transformées en véritables ghettos ethniques, chaudrons sociaux dont le  » traitement  » ne relèverait plus que de la force armée. Voilà ce que démontre cette enquête implacable d’Hacène Belmessous, nourrie de documents confidentiels et de témoignages d’acteurs de la  » sécurité urbaine  » – politiques, urbanistes, policiers, gendarmes et militaires. Il explique ainsi qu’un objectif caché des opérations de rénovation (démolition de  » barres  » d’immeubles,  » réhabilitation  » des cités) est de faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans ces territoires. Et il montre comment, à la suite des émeutes de 2005, deux nouveaux intervenants ont été enrôlés par le pouvoir sarkozyste : les gendarmes mobiles et les militaires de l’armée de terre. Car avec l’adoption, en 2008, du Livre blanc sur la défense et la sécurité intérieure, l’idée d’un engagement des forces terrestres en banlieue n’est plus un tabou. A Saint-Astier, en Dordogne, les escadrons de gendarmerie pratiquent des exercices de simulation à la guérilla urbaine dans un décor réaliste. Et au camp de Sissonne, dans l’Aisne, des militaires manoeuvrent eux aussi sur des scénarios de combats urbains. Mais, s’ils se disent loyaux envers le chef de l’Etat, nombre d’officiers interrogés récusent ce scénario de l’inacceptable : une probable intervention des armées dans les banlieues françaises. Quant aux gendarmes, ils contestent ouvertement leur rapprochement avec la police, tandis que nombre de policiers, aujourd’hui en première ligne, récusent la militarisation croissante de leur action. Autant de révélations inquiétantes, pointant les graves dérives d’une politique d’Etat ayant fait sienne
un nouvel adage :  » Si tu veux la guerre, prépare la guerre !  »

Voici un extrait des réponses de l’auteur à la Rédaction de Rue89, le 3 octobre 2010 :

Depuis les émeutes de novembre 2005, l’Etat réfléchit sérieusement à faire intervenir l’armée dans les banlieues. Nicolas Sarkozy est pour, de nombreux officiers, notamment des gendarmes, sont contre. Ils le disent dans « Opération banlieue », un livre brûlot et très convaincant, signé du chercheur Hacène Belmessous. Un constat inquiétant, mais pas inéluctable. Interview et bonnes feuilles.

Rue89 : Quel est le point de départ de votre enquête ?

Hacène Belmessous : J’ai commencé par la politique de la ville, en me demandant : qu’est-ce qu’on vise à travers ces opérations de rénovation urbaine ? Pourquoi faut-il l’intervention d’un policier qui estime qu’il faut détruire telle barre et pas telle autre ? Pourquoi ces démolitions en masse ?

Avec le plan Borloo et la création de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), on dresse le constat de la fin de la politique de la ville initiée en 1975, qui ne marche pas. L’idée, c’était donc de comprendre ce qui se passe à travers la rénovation urbaine.

Pourquoi les militaires expriment-ils aussi ouvertement leur désaccord à l’idée d’intervenir en cas d’émeutes dans les cités ?

Ils sentent que quelque chose est en train de leur échapper. Quelque chose qui va à l’encontre de leur républicanisme. Par exemple, certains médias ont pointé en 2008 le glissement vers le concept de « sécurité nationale » dans le Livre blanc de la Défense. Ce texte marque une rupture par rapport au passé, avec des dispositions inquiétantes :

  • le contrat « 10 000 hommes » qui prévoit la mise à disposition de 10 000 soldats en cas de crise interne : pour faire quoi ?
  • la création du conseil de défense et de sécurité nationale, sous l’autorité du président de la République.

Aujourd’hui, si on envoie la troupe en Afghanistan, il y a un débat parlementaire. Il ne se passe rien si on envoie la troupe dans les banlieues.

Si c’est le cas, que se passera-t-il ?

L’armée se surajoute, en soutien, pour faire non pas du maintien de l’ordre, mais de la pacification.

Vous employez ce terme à dessein…

Lisez ce que dit le commissaire divisionnaire Christian Hirsoil, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique de Seine-et-Marne (voir les bonnes feuilles page suivante). Il parle de commandos qui s’engagent « en profondeur » dans le quartier pour faire de l’observation. On peut aussi poser une section d’assaut en haut d’un immeuble pour contrôler l’espace.

Il existe un rapport de la société Eurocrise, réalisé à la demande de la DAS (dDlégation pour les affaires stratégiques), qui passe en revue ces possibilités. Cela montre qu’ils y ont réfléchi. Mon livre dit que l’Etat se prépare à une guerre dans les cités, pas qu’il va la faire.

Dans les années 90, on était dans du maintien de l’ordre, aujourd’hui c’est de la pacification. A Grenoble, l’été dernier, c’est une opération de pacification. Il y a un basculement. Quand l’armée doit-elle intervenir ? Le passage à l’acte a besoin d’un facteur déclenchant. Quel est-il ? La mort de policiers pendant des émeutes.

Comment expliquez-vous que les policiers et gendarmes parlent si librement ?

Le ministère de l’Intérieur m’a donné toutes les autorisations que je demandais. La seule question à laquelle je n’ai pas eu de réponse est : des responsables de Tsahal, spécialisés dans la guérilla urbaine, sont-ils venus à Paris après les émeutes de 2005 pour enrichir la réflexion des Français ?

On dirait qu’il y a un vrai consensus autour de cet enjeu dans la classe politique, à droite comme à gauche ?

Parfaitement. C’est d’ailleurs dramatique. Quel est le faux dilemme ? Ou vous êtes pour cette politique sécuritaire ou vous êtes pour la guerre civile, qui renvoie à l’angélisme sécuritaire de la gauche. Mais en 2002, Valls et Dray abondent dans le sens de Sarkozy.

La vision de Nicolas Sarkozy est une vision néolibérale du territoire : on casse le collectif au profit du projet individuel. Vous prenez le parti du bon camp : c’est diabolique et cynique, car les gens n’ont aucun choix. Enfin, la gauche du gouvernement a décidé de faire l’impasse sur ces quartiers. >>

Retrouvez l’intégralité de cette interview explosive sur Rue89.

Notre avis

Dans beaucoup de villes, certains habitants s’étonnent d’opérations de rénovations urbaines assez étonnantes :

Ainsi dans telle ville, une tour en très mauvais état est conservée, tandis que quelques centaines de mètres plus loin, un bloc de bâtiments en bon état est supprimé sans que l’on comprenne réellement pourquoi, si ce n’est pour permettre effectivement pour faciliter les accès à de possibles interventions policières, voire militaires…

Rappelons que l’agenda néo-mondialiste passe par des mesures qui stigmatisent les populations musulmanes principalement, ce qui risque de se soulever de l’agitation y compris dans les pays européens au passé colonial et à l’immigration forte, dont la France, dans le cadre du Choc des Civilisations orchestré par les forces néo-mondialistes, et dès lors le re-configuration préventive des banlieues pour les rendre plus contrôlables par les militaires lors d’un éventuel Choc des Civilisations semble couler de soi.

Dans l’interview ci-dessus, la fait que les autorités françaises ne s’expriment pas sur l’éventuelle intervention de l’armée israëlienne au titre de conseillers (voire d’experts en guerre urbaine ?) ne peut que renforcer les questionnements légitimes sur les objectifs réels des politiques menées dans les banlieues…

Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE | Réagir »

PENDANT QUE LES FRANCAIS CREVENT DE FAIM SARKOSY EN RAJOUTE AVEC SON AVION DE 180 000 000 D’EURO !!!!

octobre 11th, 2010 by election2012amourpaixprosperitee

spcj_logo2.jpgspcj_logo1.jpg

Air Sarko One – L’eau du bain de l’avion du Nouvel Ordre Mondial sarkozyste va-t’elle déborder ?

L’avion « Air Sarko One » que s’apprête à recevoir Nicolas Sarkozy, après un aménagement spécial pour un coût total de plus de 180 000 000 (180 millions) d’Euros le 1er Novembre prochain, continue à faire des vagues !

La Rédaction de RTL (groupe Berterlsmann) a en effet soulevé le courroux du grand ordonnateur du NWO pour la zone France (et pour l’Europe ?) en diffusant le reportage audio-cidessous :

http://www.wat.tv/video/rtl-eau-bain-president-va-3483n_2exyb_.html

Reportage très rapidement effacé du site RTL.fr après un coup de fil (très ) haut placé,comme si rien n’avait jamais existé,mais concervé par des confères.

Ce reportage glosait en effet sur la baignoire présidentielle par le Canard Enchainé et se posait la question si l’eau risquait de déborder en plain vol ou s’il existait des solution anti-débordement ….

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/air-sarko-one-le-futur-avion-presidentiel-trop-bling-bling-28-07-2010-1003471.php

L’entourage présidentiel a nié le projet d’installer une baignoire (…mais n’a pas pipé mot sur l’installation d’une douche) et le journaliste de RTL s’est fendu d’une lettre d’excuse par porteur auprès de l’Elysée.

Alors que les masses populaires et les classes moyennes s’apprêtent à manifester une nouvelle fois partout en France, se privant pour beaucoup d’une journée de salaires, on se rend compte que les préoccupations en haut de la pyramide ne sont pas tout-à-fait les mêmes que celles de la « France d’en Bas » !

Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE | Réagir »



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | articles | blog Gratuit | Abus?