janvier 2011
L Ma Me J V S D
« nov   fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Blogroll

Pages

Blogoliste

Search

LE DIABETE PEUT SE GUERIR !!!!

janvier 5th, 2011 by election2012amourpaixprosperitee

La Vérité sur le Diabète

 

Le Paradoxe du Diabète ou Nouvelle Arnaque dévoilée ?

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie (taux de sucre élevé dans le sang).
Les traitements du diabète visent à diminuer la glycémie (taux de sucre dans le sang) par exemple par l’insuline…
L’hypoglycémie (donc un glucose sanguin abaissé) qui se produit chez un patient diabétique, est l’un des plus communs types d’hypoglycémie observés dans un service d’urgence ou un hôpital. En général, elle se produit lorsqu’un traitement hypoglycémiant (c’est-à-dire visant à abaisser la glycémie) s’avère excessif et entraîne une chute de la glycémie en-dessous de sa limite inférieure.
L’hyperglycémie n’est pas bonne pour la santé… mais l’hypoglycémie aussi :
- trouble brutal du comportement (colère brutale, comportement brutalement inadapté…) perte brutale de la capacité à exécuter une tâche
- trouble brutal de la vue de la parole, de la marche
- crise d’épilepsie
- immunodéficience c’est-à-dire une chute du système immunitaire
- au maximum perte de connaissance
- coma
- (…)

Chez les diabétiques, pourtant très exposés à l’hypoglycémie par le traitement par l’insuline, la réalité de décès par hypoglycémie, même après injection de doses massives d’insuline, reste sujette à caution alors que pourtant les notices de toutes les insulines signalent ce danger. Le diagnostic d’hypoglycémie est souvent porté à tort chez des individus qui ont des symptômes bien peu spécifiques ou chez des individus qui ont des glycémies basses.
Mais sans symptôme particulier au moment du dosage. La seule preuve, parfois difficile à obtenir est la constatation simultanée des deux (symptômes et glycémie basse).
N’existe-t-il pas un autre moyen simple de lutter contre l’hyperglycémie ?
Si bien-sûre, mais ce n’est pas brevetable…
Lors du jeûne, la glycémie baisse, parfois considérablement…

Dans ce contexte, pourtant, cette baisse ne s’accompagne pas d’anomalie de fonctionnement du cerveau parce qu’un autre carburant que le glucose prend le relais pour assurer les besoins métaboliques du cerveau au cours du jeûne : les corps cétoniques (acétone, acétoacétate et bêta-hydroxybutyrate), produits par le foie à partir des acides gras des tissus graisseux.)
Le temps nécessaire à la mise en jeu de la production de corps cétoniques au cours du jeûne est très variable, moins d’une heure chez le nouveau né, quelques heures chez l’enfant, 24 heures chez l’adulte.
Le soleil fait baisser la glycémie…
Le sport fait aussi baisser la glycémie…

Le sport, le jeûne et le soleil ne sont pas brevetables !

Je trouve que le traitement quotidien de l’insuline est abusif sauf bien sûre pour les gourmands en effet quand un diabétique s’injecte de l’insuline alors que son taux de glucose est bas, je ne vous raconte pas les dégâts !

La gestion du diabète de type 2 par la médecine conventionnelle est un scandale total, disons même purement et simplement criminel.
Le diabète de type 2 est guérissable à 100% sans la prise du moindre médicament (sauf dans de rares cas de personnes âgées dont les capacités de guérison sont extrêmement altérées par des décennies d’abus).
Une activité physique régulière, l’élimination de tout les glucides simples et raffinés de la diète (pas de sucre ni pâte, ni riz, ni pomme de terre, remplacés par des légumes secs et fruits frais) permet la guérison de la plupart des patients. Une fois que les cellules ont recouvré leur sensibilité à l’insuline il est possible de réintroduire les féculents mais en quantité modérée.
L’organisme humain contrairement à la propagande officielle véhiculée par la pyramide alimentaire n’est pas adapté pour avoir une alimentation composée majoritairement de céréales. Si dans l’ancien temps les gens arrivaient à vivre en bonne santé avec une consommation importante d’aliments à base de céréales c’était pour 3 raisons: les céréales absorbés n’étaient pas autant raffinés qu’aujourd’hui, leur activité physique quotidienne était extrêmement importante, la consommation de sucre rapide était quasiment inexistante. Or aujourd’hui si l’on ajoute activité physique insuffisante, consommation massive de glucides raffinés simples ou complexe (pain blanc, riz blanc, sucre) et carence en aliments naturels sains à forte densité nutritionnelle (légumes frais riche en micronutriments) on obtient un cocktail explosif !

Le Dr. Scott Whitaker, auteur du best-seller MediSin a dit : « Sans aucun doute, avec une alimentation de qualité, incluant du chrome (GTF - facteur de tolérance au glucose), cela permettra d’éliminer le diabète dans les 6 semaines avec de l’huile de foie de morue et un régime qui a éliminé toutes les céréales transformées et les sucres raffinés ».

En effet le chrome est un oligo-élément essentiel à la santé humaine. Bien qu’on n’ait pas encore totalement élucidé son mode d’action, on sait qu’il augmente la sensibilité des tissus à l’insuline, ce qui contribue à normaliser et à stabiliser le taux de sucre dans le sang, ainsi qu’à réguler les taux d’insuline sanguins. Le chrome joue également un rôle dans le métabolisme des gras et des protéines, et favorise l’action de plusieurs enzymes nécessaires au fonctionnement de l’organisme.
L’agriculture intensive, le raffinage et la cuisson réduisent la teneur en chrome des aliments.

Les aliments les plus riches en chrome sont le foie de veau.
Le brocoli, les haricots verts, les pommes de terre, les céréales à grains entiers, le germe de blé, le gruyère, les prunes, les champignons, les asperges, les viandes et les jaunes d’œufs en contiennent aussi des quantités intéressantes.

Ce dogme est une poule aux œufs d’or pour l’industrie pharmaceutique aux dépends de la Vie et de la Santé.

Triste Réalité Cachée.

… Il faut transmettre le Savoir et la Vérité…
… La Vérité finit toujours par se Savoir…

DJAMELITO

(Mon grand-oncle (son âme repose en paix) qui était diabétique s’était fait amputer une jambe en rentrant de son pèlerinage (à la Mecque).
Mon interprétation personnelle : il a dû faire une hypoglycémie en effet le soleil fait baisser la glycémie, à cela il faut rajouter l’insuline injecté ! L’hypoglycémie a entrainé une chute du système immunitaire et donc infection du pied…)

Le Diabète peut se guérir.


Le diabète prélève une part toujours plus importante des budgets nationaux de la santé alors que le nombre de ceux qui en sont atteints augmente partout dans le monde. Or, en l’absence de prévention primaire, l’épidémie de diabète va continuer de s’étendre. Pire encore, d’après les projections, le diabète devrait devenir l’une des principales causes d’incapacités et de décès dans le monde d’ici les vingt-cinq prochaines années ! Il est donc Temps de rétablir la Vérité.
 

Pour se débarrasser du Diabète, il faut :

- Arrêter le traitement hypoglycémiant.
- Eliminer tous les aliments raffinés (pain blanc, pâtes, riz blanc, sucre… en effet ces deniers ont un index glycémique élevé) et tous les plats préparés industriels.
- Manger des légumes crues dans son alimentation pour au moins1 repas sur les 2 (par exemple une bonne salade, tomates, oignon, persil, ciboulette fraiche de votre jardin, carottes, choux rouges, radis, jeunes pousses d’épinards…).
- Avoir une activité physique régulière.

Pourquoi manger cru ? Lors d’une cuisson l’amidon se transforme en glucose par exemple mais il y a énormément de raisons…

Bref retrouver un régime d’avant

A ceux qui veulent essayer ce retour à un régime d’avant surtout il faut arrêter le traitement hypoglycémiant sinon vous feriez des hypoglycémies.

Ensuite quand vous apercevrez que votre taux de glycémie est stabilisé et redevenu à un taux normal vous pourrez réintroduire certains aliments mais tout en modérant !

Il faut savoir que des études ont été conduites au sein de populations sensibles en Chine : les modifications du mode de vie (régime alimentaire approprié et augmentation de l’activité physique, avec la baisse de poids qui en résulte), accompagnées de programmes éducatifs continuels, ont permis de réduire de près des deux tiers la progression vers le diabète au cours d’une période de six ans (moi je dirai carrément éradiquer le diabète). Ces mesures de prévention auront des effets qui iront bien au-delà du diabète : l’amélioration du régime alimentaire et l’activité physique quotidienne auront également des effets sur l’obésité, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

Par contre les personnes qui sont dépendantes de l’alimentation actuelle c’est-à-dire les gourmands, doivent prendre un traitement.

Souvent beaucoup de diabétiques suivent un régime. Ensuite ils tombent dans le cercle de l’hypoglycémie. Pourquoi ? Tout simplement car les médecins ne leurs diront jamais d’arrêter le traitement hypoglycémiant.

Pourquoi ? À cause des pépites.
À qui profite le diabète ? À Big Pharma.

Qui payent ?

- En raison de sa chronicité, de la gravité de ses complications et des moyens qui doivent être mis en œuvre pour les combattre, le diabète est une maladie coûteuse, non seulement pour le malade et sa famille, mais aussi pour les autorités sanitaires.
- D’après des études en Inde, une famille indienne à faible revenu dont un membre adulte souffre de diabète consacre 25% de ses ressources à la prise en charge du malade. Aux Etats-Unis d’Amérique, ce chiffre est de 10% pour les familles ayant un enfant diabétique.
- Aux Etats-Unis d’Amérique, le total des dépenses de santé est trois fois plus élevé pour un diabétique que pour une personne qui ne souffre pas de cette maladie. On a calculé par exemple que, dans ce pays, le total des dépenses consacrées aux soins du diabète s’élevait à 44 milliards $$.
- Dans la Région du Pacifique occidental, une analyse récente des dépenses de santé a montré que 16 % des dépenses hospitalières étaient consacrées aux diabétiques. Dans la République des Iles Marshall, le chiffre correspondant est de 25 %. Fidji consacre aux complications du diabète 20 % de ses dépenses de santé à l’étranger, lorsque les possibilités de traitement n’existent pas dans le pays et que les patients sont obligés d’aller ailleurs. Le tout représente des sommes considérables pour des pays qui n’ont guère les moyens de faire des dépenses aussi massives sur des pathologies évitables.
- Les coûts du diabète, qui ne sont pas simplement d’ordre financier, pèsent sur tout à chacun et partout. Il y a aussi des coûts immatériels (douleur, anxiété, inconfort, diminution générale de la qualité de vie, etc.), les plus difficiles à quantifier, dont l’impact est profond sur la vie des diabétiques et de leur entourage.

Ce Protocole est sans Danger !

Avec ce protocole, on va être en carences en glucides ? FAUX car les glucides sont partout même dans les fruits et légumes !

[dailymotion width=”448″ height=”365″]

Le Diabète peut se guérir !
envoyé par 95otilemajD. - Vidéos des dernières découvertes technologiques. type='application/x-shockwave-flash' height='355' width='425'>


Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE |



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | articles | blog Gratuit | Abus?