mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blogroll

Pages

Blogoliste

Search

EN OCCIDENT ON TOLERE LES JEUX SEXUELS CHEZ LES ENFANTS !!!!!!

mars 2nd, 2012 by election2012amourpaixprosperitee

 imagescawjbedn-pervert.jpg

Valdurenque. Les “jeux sexuels” entre enfants ont-ils dérapé ?

Une famille de Valdurenque a déposé une plainte contre un établissement de soins accueillant des enfants sis à Saint-Pé-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Selon ses déclarations, leur enfant âgé de 8 ans aurait été victime d’une agression à caractère sexuel suivie de violences (des coups sur la tête avec des chaussures) perpétrées par deux autres pensionnaires de l’établissement, l’un originaire de Carcassonne et l’autre de Toulouse, à peine âgé de 11 ans ! Leur garçon, qui présente en outre une déficience intellectuelle légère, avait rejoint la Maison d’enfants à caractère sanitaire (MECS) James-Bouron le lundi 13 février. Ce centre de traitement de l’obésité infantile est géré par l’association régionale ASEI, basée à Toulouse.

Cellule Mélanie activée

« Le mercredi, vers 14 heures, le directeur nous a appelés pour nous dire qu’il y avait eu un problème dans la nuit de lundi à mardi, explique la maman. Il nous a parlé de jeux sexuels. J’ai compris alors pourquoi, la veille au soir, mon fils m’avait téléphoné complètement paniqué, terrorisé ! Il me disait, maman, je veux que tu restes toute la nuit avec moi. Dès le jeudi matin, nous étions sur place pour récupérer notre enfant. En l’absence du directeur, nous n’avons alors pu rencontrer qu’un éducateur. Avec ses mots, notre enfant nous a décrit ce dont il avait été victime. Un autre gamin, âgé de 9 ans, aurait lui aussi subi une agression ; sa maman l’a retiré du centre immédiatement. »

Dans la foulée, la famille de Valdurenque s’est rendue à la gendarmerie d’Argelès-Gazost pour y déposer des plaintes. L’enfant a été entendu à Tarbes dans le cadre de la salle spécialisée « Mélanie ». Une enquête a été bien évidemment ouverte et les parties ont commencé à être entendues. Ainsi, le directeur de James-Bouron a été auditionné dès lundi dernier. La famille tarnaise a quant à elle pris conseil auprès de Me Jean-Philippe Lagrange, du barreau de Castres.

ASEI : “Des mesures ont été prises”

Dans un communiqué, l’association toulousaine ASEI confirme l’existence de l’incident : « des événements survenus au sein du centre James-Bouron ont conduit son directeur, conformément à la procédure existante et à la réglementation, à opérer un signalement auprès de la justice. Les familles des enfants concernés ont été aussitôt prévenues. L’ensemble des protagonistes a été entendu. L’enquête est en cours. »

L’ASEI ajoute toutefois : « en accord avec ses valeurs de respect de la personne et de solidarité, l’ASEI partage l’émoi des familles face à ces éventuels agissements concernant une atteinte à la personne et reste résolument attachée à la manifestation de la vérité dans le respect de la dignité des enfants et des familles ».

L’association précise enfin : “au sein de l’établissement des mesures de prévention et de soutien ont été mises en place”.

ET VOILA COMMENT ON FABRIQUE LA PERVERSSITEE ………DES LE PLUS JEUNE AGE ET MEME AU BERCEAU !!!!

Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE | Réagir »



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | articles | blog Gratuit | Abus?