mai 2012
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blogroll

Pages

Blogoliste

Search

DALIL BOUBAKEUR UN SATANISTE POUR L’ISLAM DE FRANCE !

mai 1st, 2012 by election2012amourpaixprosperitee

DANS CETTE SOCIETE PERVERTIE:

VOUS COMPRENEZ POURQUOI LE POUVOIR APPARTIENT A CERTAIN ! C’EST PARCE QU’ILS ONT DEJA VENDU LEUR AMES AU SHAYTAN .

Les pérégrinations littéraires de David Boubakeur ou la réunion incongrue entre un lieu, une personne et un objet

Le livre des Sciences Occultes et Divinatoires dans l’enceinte de la Grande Mosquée de Paris à portée de main de son recteur. A croire que « la classe dirigeante » n’a de passion que pour la « magie ».

Non pas que posséder les 4 tomes de « Les Sciences Occultes et Divinatoires » ne soit prohibé mais il est tout de même étonnant de les retrouver dans un lieu comme la Grande Mosquée de Paris à moins que celle-ci ne comporte en son sein un département de lutte contre les forces occultes, son idéologie et ses aspirants ce qui n’est à ma connaissance pas le cas.

Ne rentrant pas non plus en considération le fait qu’il faille vraiment désirer ce genre d’ouvrages de 1977 pour se les procurer d’une part, et la volonté d’en confronter la ruse d’Iblis d’avec le Coran et la Sunnah d’autre part, il n’en demeure pas moins que l’on en reste perplexe quant à la présence d’un tel bagage dans un des hauts lieux plébiscité par la république et chargé tacitement par celle-ci de représenter la communauté Musulmane de France.

Cette même république qui fait toujours appelle à son champion en la personne du recteur de la Grande Mosquée de Paris quand elle a besoin d’arguments pour « modeler » l’Islam et les Musulmans.

Toujours prompt qu’il est à donner un avis insisté allant dans le sens décider par avance lors de ces auditions sur les questions relatives à la pratique musulmane en France [1], on l’a peu vu enclin à défendre les intérêts de sa supposée communauté d’appartenance sauf peut-être quand ils ont bien failli remettre en cause le couscous dans un énième débat visant l’Islam [2].

Sans même s’attarder sur ses infamies [3], peut-être par ce genre de lecture caresse-t-il l’espoir secret de rejoindre la communauté de frères [4] qu’il se plait tant à défendre quand ils sont dans la tourmente ?

Tel père tel fils « Dali Boubakeur ,un sous-produit de la colonisation »

Dans mes souvenir de personne apatride , j’ai rencontré en Belgique un frère qui m’a raconté qu’il s’était marié avec une femme d’origine marocaine . Cette femme auparavant vivait sous le toit d’un sorcier sénégalais . Avec l’aide d’Allah et l’action méritoire de ce frère , il aida cette femme à s’échapper du pouvoir satanique de ce sorcier. Le frère s’était marié avec elle cette dernière lui raconta l’anecdote suivante. Elle dit : « étant une femme parmi d’autres femmes de ce sorcier , j’ai vu de mes propres yeux des responsables politiques européens et maghrébins venir demander des aides surnaturelles à mon époux le sorcier. Ces aides consistaient à leurs fournir par la sorcellerie un pouvoir surnaturel pour les maintenir toujours à leurs postes politiques » . Le frère m’a dit aussi : « Que parmi les accoutumé , il y avait un ministre Belge et surtout un certain Sid Ahmed Ghouzali , l’ancien premier ministre algérien et ex-directeur de Sonatrach. » .

Ce qu’on a vu dans la bibliothèque de l’humilié Boubakeur n’est que la face caché d’un iceberg de sorcellerie et de maçonnerie. Ces affamés du pouvoir ne reculent devant rien pour s’y maintenir .

Je fais remarquer un fait historique rapporté par Sadek Sellam dans la page 261 et la page 262 de son livre : « La France et ses musulmans ». Il dit : « La première eu lieu 1962 quand l’exécutif provisoire du rocher noir démit officiellement Boubakeur ( le père) de ses fonctions après avoir vérifié que l’association crée au début de 1958 par lui qui y avait mis des hommes à sa dévotion servait à donner une apparence légale à son parachutage par un président du conseil qui avait désigné un camarade de la SFIO . Le bachagha Boutaleb avait réuni à Alger prés de 90 membres pour relancer la première Société des Habous dont il avait été élu président démocratiquement. Mais une sorte de main invisible sabota sa nomination à la tète de la mosquée et sauva Boubakeur ( le père) . Celui-ci avait garder des liens avec les militaires du cabinet de Lacoste qui l’avait charger de neutraliser la Wilaya 1 . Puis, à partir de 1960 , il avait militer activement pour la séparation du Sahara de l’Algérie. Il rêvait d’une République Saharienne dont il serait le président , comme son ami cheikh Mahmoud , cadi de Tombouctou , qui fit des tournées en Algérie de 1955 à 1960 au service du cinquième bureau , voulait être mis à la tète d’un Etat indépendant couvrant un territoire constitué d’une partie du Niger et d’une partie du Mali (…)
Mais Boubakeur ( le père) menait une active campagne en faveur du plan de partition de l’Algérie , que soutenait le premier ministre Michel Debré .Il organisa un grand diner en l’honneur des nouveaux ambassadeurs africains dont il escomptait l’aide auprès de leurs président pour les convaincre d’approuver l’idée d’une « République Saharienne » . Il fit des tournées dans le Sud algérien en compagnie du général Pigeot et l’ancien secrétaire d’Etat aux forces armées de Guy Mollet ; Max Lejeune, pour faire appuyer ses desseins Sahariens par les notables locaux. »


Posted in POLITIQUE ACTUALITE VERITE JUSTICE |



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | articles | blog Gratuit | Abus?